Inscription
Cerwin Vega CVE Series
powered speakers & sub
Scène et Sonorisation 13-10-2017
Cerwin Vega est une marque américaine qui a acquis une grande expérience dans le domaine des produits destinés à la sonorisation en direct. Dans nos "plats pays", le nom de cette marque n'est pas encore vraiment bien connu, ce qui, en fait, constitue presqu'une ... faute grave ! Car toutes les occasions qui nous ont déjà permis d'être face à du matériel Cerwin Vega ont toujours été plus que positives. Aujourd'hui, nous testons une série flambante neuve, la CVE, via le CVE-12 (haut-parleur actif) et le CVE-18s (sub actif).
door: Hans Lauwens

Généralement, Cerwin Vega a un son typiquement américain. Depuis que les line arrays ont "envahi" le marché, nous nous sommes habitués à un son de référence un peu différent, mais auparavant, c'était pourtant bien ce son typiquement américain qui était un peu l'exemple montrant ce que le "bon" son devait être. Pour notre test, nous avons reçu 2 CVE-12, des haut-parleurs actifs (399 euros) et un CVE-18s, un sub, (699 euros), actif lui aussi. Nous étions avant tout curieux de savoir comment Cerwin Vega envisageait le son "actuel", construit à présent sur base de modules d'amplification contrôlés par DSP. En tout cas, nous nous sentons honorés, car vous êtes en train de lire le tout premier banc d'essai à paraître en Europe qui est consacré à cette série toute récente !

 

Concept

En construisant cette série CVE, Cerwin Vega avait pour objectif de mettre sur le marché un certain nombre d'enceintes relativement simples et financièrement accessibles, et dont les prestations devaient néanmoins être de bonne qualité. Vous pouvez évidemment vous poser la question de savoir quel fournisseur ne voudrait pas en faire autant, mais la pratique démontre que cela ne semble pas être si évident que cela ...

La série se compose de 3 enceintes à 2 voies (appelons-les 'satellites' par opposition au sub) et d'un sub. Pour les satellites, on a le choix entre des exemplaires équipés d'un woofer de 10", de 12 ", ou de 15". Quant au sub, il renferme un woofer de 18". Comme cela a déjà été dit, pour ce test, nous avons donc eu à notre disposition un seul sub accompagné de 2 satellites dotés d'un woofer de 12".

Toutes les enceintes renferment un module d'amplification de 1.000 watts, et Cerwin Vega a opté pour un concept qui est compréhensible de tous : ce qui signifie, en d'autres termes, que les fonctions compliquées et les interminables rangées de boutons n'ont pas leur place ici. Dans cette optique, à titre d'exemple, la firme a choisi de ne pas proposer d'écran intégré. En soi, cela peut paraître bizarre, mais selon Cerwin Vega, c'est un choix qui, d'une part, fait que l'utilisateur ne reçoit pas d'informations excessives, et d'autre part, qui peut sérieusement comprimer les prix. Or, de nos jours, s'il doit y avoir un écran, les utilisateurs s'attendent à ce qu'il soit de qualité supérieure, et cela coûte un "pont".

De plus, la série CVE reste, bien entendu, un concept "simple", celui d'une série de haut-parleurs actifs, même si on constate que les concepteurs ont travaillé en soignant les détails et en réfléchissant à la mobilité, ainsi qu'à la flexibilité, cette dernière étant une idée centrale chez Cerwin Vega. C'est ainsi que, par exemple, non seulement les satellites sont équipés des fonctionnalités Bluetooth, mais c'est aussi le cas du sub ! Selon moi, pour l'instant, c'est le seul - ou un des rares - subs qui recourt à cette technologie, et cela permet d'utiliser le sub de manière beaucoup plus flexible. Imaginez-vous être quelque part où vous disposez d'une paire de satellites comme au "bon vieux temps" et que vous voudriez un peu plus de graves tout en diffusant de la musique au départ de votre smartphone ... Vous pouvez donc vous servir dans ce sens de votre CVE-18s, puisque, s'il possède des sorties qui envoient un signal non traité, donc full range, vous pouvez aussi vous servir de son HPF (High Pass Filter) pour filtrer le signal à 100 Hz.

 

Groupe cible et domaine d'application

En examinant les choix possibles au niveau du DSP (Digital Signal Processor), on peut en déduire plus ou moins pour quel groupe cible la série CVE a été conçue : la sonorisation en direct, les discothèques et les DJ, le monitoring, la voix, ... Bref, voici des enceintes dotées d'un périmètre d'utilisation très large, et la conception simple de ces enceintes les rend accessibles à un large public : on n'a vraiment pas besoin de connaissances "poussées" pour travailler avec un tel matériel. Les éléments de la série CVE peuvent être facilement installés dans les centres culturels, les salles polyvalentes, etc., mais étant donné que ces enceintes sont si faciles à transporter, il ne faut pas perdre de vue leur potentiel "mobilité".

 

Construction

On dit souvent que le regard est important ... aussi ! Et je pense que l'équipe américaine des designers Cerwin Vega l'a bien compris. Ces haut-parleurs restent discrets et classiques, mais grâce à leurs enceintes aux angles "doux", ils projettent cependant une image moderne, sympa et assez unique. Pas mal ! Quand on examine le panneau des commandes, on voit immédiatement que tout est très simple et très clair. Pas de gadgets à profusion, mais juste un DSP que même un profane peut régler sans la moindre connaissance dans ce domaine ... Deux entrées et deux sorties 'mix', les boutons de volume utiles, le bouton pour les choix possibles du DSP, et un petit bouton pour relier le module Bluetooth à votre smartphone ou votre tablette. Très simple, donc. La fonction Bluetooth fonctionne à la demande, la connexion s'opère très rapidement, et la perte de qualité est faible. Ce qui m'a - positivement - surpris également, ce sont les nombreuses poignées, très ergonomiques, dont sont équipés les satellites. Celles-ci, ajoutées aux parties en caoutchouc (situées en dessous, près des pieds, par exemple pour incliner un CVE-12 en tant que moniteur), tout cela fait que l'on voit tout de suite le soin extrême apporté par Cerwin Vega aux détails pratiques. Et accordons aussi une mention spéciale pour le poids et la maniabilité, tous deux excellents. Juste une remarque : j'aurais apprécié de voir quelques roulettes fixées sous le sub ...

 

Son

Mais nous voici arrivés à la question-clé : "est-ce que ça "sonne" bien ?" Et là, de manière assez surprenante, la réponse vient très vite : "OUI !" Quelques précisions, peut-être ? Eh bien, dès les premières notes, il est clair que le son global est agréable et extrêmement détaillé. Le CVE-12 restitue avant tout les voix de manière très pure, et que ce soit à des volumes très faibles, ou quand on tourne les boutons à fond. Et dans ce dernier cas de figure, on pourrait s'attendre à des prestations de piètre qualité, car enfin : il ne s'agit pas seulement d'aller fort, mais de garder au son sa pureté, son équilibre, et que les aiguës ne deviennent pas agressives ... Cette petite touche d'agressivité est quelque chose que nous entendons souvent lorsqu'on se trouve en présence d'un son typiquement américain, et je ne dirai pas que ce n'est pas le cas ici, mais ceci dit, cela reste parfaitement dans les limites de l'acceptable.

Le point suivant surprend lui aussi agréablement : c'est le DSP. Cerwin Vega a opté pour une solution simple, avec des présélections. Je trouve une telle approche très risquée, car quand on ne donne pas à l'utilisateur la possibilité d'adapter les paramètres à ses propres goûts, il faut alors que le DSP soit drôlement bon ! Eh bien, je dois admettre que ces présélections fonctionnent à merveille ! On a le choix entre 'live sound' et 'discothèque / DJ', et choisir l'égalisation en regard de l'utilisation spécifique des enceintes, en tant que moniteur ou pour la restitution de la voix. Une sélection 'mix / flat' est aussi disponible. Chaque présélection possède ses propres caractéristiques, et on entend vraiment les changements de manière précise. Si on sélectionne la position 'Discothèque', on constate clairement une augmentation des graves, ce qui, d'une part, accentue la pression sonore de manière sensible, mais qui, d'autre part, révèle aussi des prestations impressionnantes pour des appareils aussi compacts.

Le CVE-18s se défend également tout aussi bien en matière de ... "pêche" ! Il peut produire un son à très haut volume et ses basses soutiennent, complètent parfaitement les satellites. Bien entendu, ici, les choix du DSP sont moins étendus, mais dans la position 'Discothèque', on sent aussi que cela "gronde" sérieusement ! J'ai remarqué que ce sub avait besoin d'un certain volume pour s'exprimer au mieux, et il s'accommode bien de pas mal de puissance. Disons juste que parfois, les fréquences les plus graves sont laissées un peu de côté ... Ce n'est pas suffisant pour en faire un point de critique, car comme cela a déjà été dit, les "pêches" sont très présentes, et en dernière analyse, c'est ce que doit transmettre un sub avec autorité. Cela doit être dit : ensemble, ce sub et ses satellites forment un set qui, du point de vue du son, "assure un max" ! Et je trouve même qu'à volume modeste, le son produit est suffisamment agréable pour réjouir l'atmosphère dans la maison ...

 

Prix

Pour un CVE-12, on paiera 339 euros TVA incluse. Pour le CVE-18s, ça "roule" (euh ... façon de parler, hein !) pour 699 euros. Franchement, je dois dire que j'avais estimé les prix nettement plus haut, donc, sans le moindre doute, voilà un point de plus qui devrait séduire pas mal de monde : pour un peu moins de 1.500 euros, on se retrouve nanti d'une installation qui n'est pas seulement pratique, mais dont les prestations, elles aussi, sont excellentes.

 

Conclusion

Je pense que la conclusion est plus qu'évidente : en créant sa série CVE, Cerwin Vega a mis sur le marché des produits aux prix très intéressants. De plus, ces enceintes ont un bon son, elles sont bien construites et se révèlent d'une utilisation des plus pratiques. Des remarques, on pourra toujours en faire, mais avec ces enceintes CVE, vous pouvez "sortir du bois" ... et vous serez entendu ! Mais pas seulement, car l'esthétique de ces haut-parleurs est très réussie. Si vous cherchez un haut-parleur appartenant aux "grandes" marques qui, du point de vue du son, est du même niveau que la série CVE, vous allez payer un paquet d'argent en plus ! Je dois juste ajouter que pour moi, le sub aurait pu aller encore un peu plus "loin" dans les graves profonds, compte tenu de sa taille, mais à cela près, ce "cheval de trait" fonctionne comme il doit le faire, et il est vrai que le module Bluetooth est encore très rare sur les subs. Pourtant, dans certaines situations, cela peut être très pratique !

 

+

Rapport qualité-prix.

Utilisation très simple.

Son très pur.

Présélections du DSP.

-

Pas d'encoches prévues pour poser un CVE-12 sur le sub, mais quant à savoir si cela vaut une critique ...

http://www.cerwinvega.com/pro-audio/powered-speaker-system/CVE-series-powered-loudspeakers.html